MUTINS ET FUSILLES PENDANT LA GRANDE GUERRE

14,90 €
En stock
SKU
57105
En 1917 des dizaines de milliers de soldats français refusent de monter au front et d’obéir aux officiers : cet ouvrage décrit comment ces mutineries ont été stoppées et réprimées par le commandement.
Au printemps 1917, l’armée française doit faire face à une grave crise morale qui se traduit par la recrudescence des actes d’indiscipline individuels mais surtout, fait totalement nouveau, par la multiplication des mutineries au cours desquelles des soldats, faisant bloc, par compagnies, par bataillons, par régiments voire par même divisions entières, refusent purement et simplement de monter au front. Ce phénomène de grande ampleur, dont le déclencheur a été l’échec de l’offensive du Chemin des Dames en avril-mai 1917, a longtemps été occulté et a échappé aux investigations des historiens. Mal connu jusqu’aux années 1960, il a fait l’objet de bien des légendes (notamment sur le nombre des fusillés) ou de récupérations politiques (par les pacifistes notamment). A l’approche du centième anniversaire des mutineries, cet ouvrage, s’appuyant sur les publications les plus récentes, fait le point sur cette crise, tournant capital de la Grande Guerre et conséquence des souffrances inimaginables endurées par les combattants du front. Il présente le contexte des mutineries, leur déroulement et la manière dont elles ont été jugulées finalement assez rapidement, notamment grâce à l’action mesurée du général en chef, Pétain.
Plus d’information
Assemblage Broché+rabats
Auteur(s) F. De lannoy
Ean 9782737374982
Nombre de pages 144
Format 15,8x19,3
Date de parution 2017-03-10
Modifier mes choix de cookies - © 2019 Editions Ouest France