SUICIDE SANS HONNEUR, TOULON 1942

6,50 €
En stock
SKU
46290
Le vendredi 27 novembre 1942, en quelques heures, les bâtiments de guerre disparaissent dans le port de Toulon. Pour la Marine Française, ce sabordage constitue un véritable suicide militaire, moral, stratégique et politique
“Comme une histoire” est une nouvelle collection qui propose de raconter des épisodes de l’Histoire au grand public.
 
Toulon, 1942. La flotte française se saborde dans un élan prétendument héroïque. Elle n’a presque pas combattu. Ni contre les Allemands, ni contre les Anglo-saxons.
    Jadis appelée la « Royale » pour son rayonnement et sa modernité, la marine française, forte de
60 000 hommes et de 300 unités, se suicide véritablement ce jour-là.
    A quelle fin ? Car cet événement, pourtant peu connu, est d’un enjeu capital pour la suite du conflit. Objet de toutes les convoitises, prise entre plusieurs feux, la puissance maritime de la France est désormais « neutralisée ». Et ce, dans le contexte plus qu’ambigu de la politique de Vichy… (Et ils sont peu nombreux à rejoindre les rangs de la France Libre, ce jour-là.)
    En ne choisissant pas clairement son camp, c’est finalement un peu toute la France qui, au travers de cet épisode tragique, se désavoue aux yeux du monde.
    Peut-on dès lors invoquer un suicide « honorable » ? Quelles explications donner à ce geste fatal ?
Plus d’information
Assemblage Broché
Auteur(s) L. Moënard
Ean 9782737360015
Nombre de pages 144
Format 14,5x20,5
Date de parution 2013-02-08
Modifier mes choix de cookies - © 2019 Editions Ouest France